La Lettre de Juin 2015

Cette lettre sera la dernière avant la rentrée. Une année qui se finit particulièrement bien pour I-COG.

DU COTE DE L’OUTILTHEQUE : 2 nouveaux ouvrages de la collection 100 idées de TOM POUSSE

Un petit ouvrage très pragmatique destiné aux parents, afin de les aider à repérer les difficultés de leurs enfants. La première partie aborde tous les troubles, des troubles des apprentissages, aux troubles anxieux, en passant par les troubles du comportement et la dépression. Elle définit aussi un certain nombre de méthodes et de professionnels appropriés.

La seconde partie propose plusieurs pistes et activités concrètes pour établir du dialogue et proposer des solutions. Comment instaurer des règles, assurer la cohérence dans le couple familial, gérer les conflits (entre les parents et l’enfant, dans la fratrie), aider un enfant anxieux, aider un enfant qui manque d’estime de lui ou qui n’a pas le moral. Comment aider au mieux des enfants ayant des troubles du sommeil ou alimentaires, ou encore, qui présentent des addictions.

http://www.tompousse.fr/fiche.php?livre=85&collection=100-idees

 

 

Cet ouvrage ci est destiné aux parents, aux enseignants et aux praticiens et thérapeutes confrontés à des enfants ou des adolescents en perte d’estime de soi.

« Cet ouvrage explicite les sources et déterminants favorables à la valorisation de soi, signifiant l’importance du soutien affectif et de la qualité des relations interpersonnelles (familiales, sociales avec les paris, les enseignants) via l’établissement d’une communication positive ».

http://www.tompousse.fr/fiche.php?livre=84&collection=100-idees

 

DU COTE D’I-COG : 2 projets pour la rentrée !

Notre projet de collaboration avec les CAP EMPLOI et SAMETH de la région a été retenu par l’AGEFIPH. Ce projet expérimental débutera à la rentrée et nous permettra de suivre une vingtaine d’adultes en situation de handicap cognitif dans leur parcours de formation professionnelle, d’insertion ou de réinsertion professionnelle, sur une durée d’un an.

Ce projet se compose :

– de temps d’évaluations

– de coordination avec les partenaires

– de sensibilisation des agents, employeurs et formateurs, aux manifestations des troubles cognitifs en vie quotidienne

– de travail en remédiation cognitive afin de mettre en place des modes de compensations internes et des outils (compensations externes)

– de temps d’observation en situation, sur les lieux de travail notamment.

Ensuite, nous avons été invitées par Luce NOCERA, présidente de DFD 13 (Dyspraxie France Dys 13) et membre du comité d’organisation de la journée annuelle des Dys de Marseille, à présenter notre travail autour du bilan neuropsychologique spécifique : conduite automobile à la prochaine édition du 10 octobre 2015.

Il est vrai que l’accès à la conduite pour les jeunes adultes souffrant de troubles cognitifs, notamment liés à une dyspraxie, pose problème.

Entre évaluation cognitive / neuropsychologique et évaluation des croyances, des phénomènes anxieux liés à la pratique de la conduite, ce type de bilan est complexe.

Des outils comme les logiciels informatisés de notre partenaire SCHUHFRIED, permettent d’avoir une approche concrète de la capacité à être attentif sur modalité auditive et visuelle, à bien observer (champ de vision), à résister au stress, à trouver son chemin, trouver des solutions en cas d’imprévus.

Cumulés à une évaluation cognitive classique, les objectifs de cette démarche sont :

– de s’assurer que la conduite pourrait s’effectuer en toute sécurité

– de dégager éventuellement des pistes de travail en termes de suivi thérapeutiques ou d’outils de compensation.

 

Toute l’équipe vous donne rdv en septembre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *